AU FIDELE BERGER_enseigne

Les indétrônables gourmandises du Fidèle Berger

Rendez-vous à l’angle des rues Carnot et Royale, direction un pan de l’histoire annécienne. Impossible de rater la façade en bois surplombée d’une verrière à l’ancienne sous laquelle l’enseigne rappelle les écussons d’autrefois. Si tout annécien connaît ce salon de thé, savez-vous comment ses vitrines gourmandes continuent d’avoir toujours autant de succès?

A peine suis-je arrivée que les deux soeurs Catherine et Agnès, pourtant bien affairées, m’accueillent avec un large sourire. Les petites-filles du célèbre confiseur Georges Aguettan qui avait repris les rênes du Fidèle Berger dans les années 40 ont suivi les traces de leur mère Georgette et poursuivent avec passion l’aventure familiale.

AU FIDELE BERGER_tasse caféLes fauteuils moelleux m’invitent à m’installer confortablement. La devanture a gardé son cachet d’antan tandis que l’intérieur a été pensé plus moderne dans les tons mauve, gris et blanc, où sont suspendus des lustres arrondis qui se reflètent dans les grands miroirs en bois vernis. La clientèle est locale, touristique, de tout âge. Une vieille dame venue déguster son thé, un famille s’offrant un moment de quiétude, deux amies faisant leur traditionnelle pause shopping pour refaire le monde…

Rapidement, je me laisse envelopper par l’odeur du chocolat, omniprésent dans les présentoirs sous une multitude de formes. Parmi les spécialités de l’enseigne, les roseaux d’Annecy, les cloches “La Savoyarde”, Le Palais Royal… Côté pâtisserie, c’est un défilé coloré et élégant … Difficile de résister à la tentation ! Tintement des cuillères dans les tasses, échanges sympathiques entre les clients habitués et le personnel, commandes de ballotins, boîtes de macarons ou simple croissant dégusté à la va-vite dans la rue en repartant aussitôt: l’ambiance est joviale, l’animation sans relâche, le tout dans une bonne humeur contagieuse.

 

AU FIDELE BERGER_Laurent Baud

Je rencontre Laurent Baud, le Chef Pâtissier, qui accepte de me livrer quelques secrets. Prêts à entrer en coulisses? Pour la suite de la visite, c’est par ici !

Ce ne sont pas moins de 10 personnes qui s’agitent dans le laboratoire de pâtisserie. Sa superficie est d’ailleurs impressionnante ! Une salle entière est dédiée à la chocolaterie où sont créées les recettes « maison », tandis qu’une autre pièce est consacrée à la pâtisserie, équipée de plans de travail immenses où naissent de véritables œuvres d’art…  Laurent m’ouvre de grands frigos où reposent la dernière fournée de  chocolats fourrés au caramel et beurre salé. Je ne résiste pas longtemps à en déguster un : c’est une explosion de saveurs en bouche, et un tel raffinement !… Bien loin du Couvent des Chevaliers de l’Ordre de Malte qui fut abrité à cet endroit au XIXe siècle, je découvre là une véritable caverne aux merveilles qui s’agence avec charme dans la vieille bâtisse annécienne.

AU FIDELE BERGER_pâtisserie1

AU FIDELE BERGER_pâtisserie

AU FIDELE BERGER_chocolats caramel beurre salé

Laurent est aux commandes de cette brigade depuis plus de 30 ans et m’explique avec enthousiasme et fierté comment Le Fidèle Berger mise tout sur la tradition… Tout en se renouvelant constamment.

« Nous sommes des vendeurs de rêve. Les mets sucrés évoquent un moment de plaisir, de convivialité et des goûts sortis tout droit de l’enfance. Nous voulons offrir des produits authentiques et traditionnels, avec un zest de folie. De la modernité oui, mais sans dénaturer ce que le client vient chercher en poussant la porte du Fidèle Berger. »

Laurent Baud, Chef Pâtissier du Fidèle Berger.

Et c’est bien là toute la difficulté… Car Le Fidèle Berger, c’est bientôt un siècle de gourmandises annéciennes rattachées à l’Histoire de la ville. Un exemple parmi d’autres : les traditionnelles cloches en chocolat, qui ont été créées en référence à l’époque où la Fonderie Paccard, située à Annecy-Le-Vieux, a fabriqué la cloche « La Savoyarde », une des plus grosses au Monde, que l’on admire désormais à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris. La première cloche d’une longue série et le début d’une réputation internationale pour la Fonderie.

AU FIDELE BERGER_cloches

La recherche d’une qualité toujours supérieure en sélectionnant les plus grands crus de chocolat ainsi que la créativité et l’esthétisme que l’on retrouve dans les pâtisseries y sont pour beaucoup dans le succès de l’enseigne: Laurent envoie ses équipes en formation, les fait participer à des concours de pâtisserie, fait venir des Chefs de Palaces réputés dans ses cuisines… Tous les moyens sont bons pour maintenir la motivation et la volonté de se surpasser. Ces méthodes ne sont pas réservées aux grosses structures !

Et c’est certainement cet équilibre qui fait de l’établissement un lieu incontournable d’Annecy. Une sorte de mythe qui a su traverser le siècle en gardant son essence, avec d’indétrônables gourmandises…

A chacune de mes sorties en ville, je ne résiste pas à m’y arrêter, ne serait-ce que pour m’asseoir et admirer les passants, le temps d’une pause gourmande. C’est mon QG !

Au Fidèle Berger, 2, Rue Royale à Annecy.

Ouvert du mardi au vendredi de 9h15 à 19h, et le samedi de 9h à 19h15

Tel. 04 50 45 00 32 – Site internet aufideleberger.fr

Mon idée cadeau : un ballotin de cloches chocolat au lait ganache pralinée parfum grand marnière. Très raffiné et joli clin d’oeil local !

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *